Partager
Sébastien Simon et Yann Eliès continuent leur descente le long des côtes portugaises direction Madère, s’échangeant régulièrement la 5e place avec 11th Hour Racing Team Malama (Enright / Bidégory).

Hier soir Sébastien nous donnait les nouvelles du bord : 

“ Maintenant, nous contournons un anticyclone et nous allons à moyen terme empanner pour descendre vers le Sud. L’objectif est de gagner dans l’Ouest un maximum car après il sera dur d’y aller. En tout cas, cela devrait être une transat où nous passerons par les îles Madère, Canaries, Cap Vert. Très touristique ! La nuit dernière a été pleine de manœuvres, nous n’avons pas beaucoup dormi et cela a un peu perturbé notre sommeil à bord. La preuve c’est que je n’entends plus le réveil du bord, nous sommes obligés de se réveiller l’un et l’autre pour se relayer !”

Le double, c’est deux solitaires qui se croisent, Sébastien et Yann vont devoir rester flexibles. Avoir des moments de repos par tranche de 1H30 à 2H00 leur permettra de récupérer le temps de la transatlantique. Un rythme de quart qui sera adapté aux conditions météorologiques et aux manœuvres.

L’IMOCA ARKEA PAPREC pointe ce matin à la 6e place, avec une vitesse de 17.4 nœuds. APIVA (Dalin / Meilhat) mène toujours la flotte IMOCA distançant Sébastien et Yann de 105 milles.

Lever de soleil à bord d'ARKEA PAPREC